Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 21:34


L’UMP a décidé de faire appel aux militants pour élire leur chef de file dans le cadre des élections Régionales, prévues en 2010.  Les bulletins de parrainage doivent êtres envoyés avant le 26 janvier 2009. A ce titre, j’ai reçu en tant que militant un courrier présentant les motivations de Laurent Hénart, Député de Meurthe et Moselle et « candidat à la candidature ». Or, j’ai appris aujourd’hui même avec beaucoup d’étonnement la candidature de Gérard Cherpion à ce même poste. C’est un article paru dans le quotidien « Vosges Matin » qui l’annonce. Cet étonnement prend tout son sens lorsque l’on sait que le Député de la 2ème Circonscription des Vosges avait présenté son soutien à Laurent Hénart il y a quelques semaines.  Bien entendu, je ne fais le procès de quiconque. L’UMP est un parti où le débat a toujours trouvé sa place. D’ailleurs, Gérard Cherpion explique qu’il n’a pas l’intention de se présenter contre Laurent Hénart, mais au contraire, d’instaurer un débat constructif au sein de cette primaire. La Lorraine était jusqu'à présent l’une des rares régions à n’avoir enregistré qu’un seul candidat pour l’UMP. Avec cette annonce, la primaire s’annonce riche en idées… à suivre !

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Et si figurez vous cher Arnaud retournez vous!
Répondre
A
Unité à l'UMP rigolons un peu devant ce spectacle risible et vous savez qui va trancher???

Le Président évidemment!!!!

Vous pouvez bien moquer le PS... L'UMP moderne??? Avec un mode de désignation digne de... rien!!!
Répondre
A

Cher Alan, encore une fois vous êtes dans la démagogie et le mensonge ! L'UMP a décidé de faire voter les militants et seulement les militants ! Arrêtez d'aller chercher notre Président là où il
n'est pas !


L
Les militants UMP57 viennent de recevoir un courrier de François Grosdidier afin d'expliquer son soutien à M. Cherpion.

L'unité autour d'un même candidat doit être la priorité finale... Qu'il y ait un débat, c'est une bonne chose !

Pour l'heure, je ne sais pas encore qui soutenir...
Répondre
A
Pour votre information :
article de l'Est Républicain paru ce jour
_________________________________________

Régionales : le débauchage

Elus et militants sont démarchés pour changer leur parrainage au profit de Cherpion.

NANCY._ La campagne pour les régionales ne débute pas sous les meilleurs auspices pour l'UMP. Depuis ce week-end où le député déodatien Gérard Cherpion a annoncé qu'il se présentait aux primaires du parti présidentiel pour les régionales en Lorraine, les réactions et les coups fourrés se succèdent.
Parmi les premiers àréagir, Henry Lemoine, maire de Pont-à-Mousson : « Même si c'est bien pour la démocratie qu'il y ait plusieurs candidats pour un poste, je suis étonné que Gérard Cherpion se présente. C'est dans ma mairie, le 12 juillet dernier, qu'il avait fait partie des parlementaires apportant leur soutien à Laurent Hénart. Il a depuis participé à toutes les réunions de préparation. Il n'est pas bon de jouer avec l'unité, car nous n'avons des chances de gagner que si nous sommes unis » rappelle le premier magistrat mussipontain.
« Je suis effarée, il n'a manifestement pas respecté sa parole car il s'était engagé à soutenir Laurent Hénart, on ne fait pas de la politique comme ça, il a participé depuis le début à toutes les réunions et repas de travail » s'étrangle Valérie Rosso-Debord, députée UMP de Nancy et de sa banlieue ouest et nord. Elle « s'étonnait » hier soir des « tentatives de débauchage de parrainages par démarchages téléphoniques. Curieuses méthodes ».

Campagne le 6 février

Pour avoir le droit de se présenter aux primaires internes, les candidats UMP doivent bénéficier d'au moins 5% de parrainages émanant des comités départementaux, qui comptent au total 950 personnes en Lorraine. Les parrainages doivent être donnés au plus tard le 26 janvier, la campagne interne démarrant le 6 février.
Les élections auront lieu entre le 16 et le 21 mars.
Faut-il y voir une opération téléguidée par Nadine Morano, dont les relations avec Laurent Hénart n'ont jamais été au beau fixe ?
Denis Jacquat, député de Metz n'hésite pas : il déclare carrément y voir la main de Nadine Morano et de François Grosdidier, poisson-pilote de la secrétaire d'Etat en Moselle, et qui vient d'essuyer un échec personnel : le nouveau président de l'UMP Moselle est le député-maire de Sarrebourg, Alain Marty, élu contre un candidat poussé par Grosdidier.

« Billard à trois bandes »

« Cest un billard à trois bandes, le 54 qui réveille le 57 pour faire passer un 88 », résume finement Gérard Longuet.« G. Cherpion a été l'un de mes vice-présidents, s'il s'était déclaré voici six mois ou un an, il aurait eu mon soutien, mais quand la question lui avait été posée, il ne l'avait pas souhaité » ajoute l'ancien président du conseil régional. Gérard Cherpion persiste et signe et se défend de « tout soutien ». « Je n'en ai affiché aucun, je suis plutôt indépendant, les militants devront se prononcer par rapport à un homme et non aux soutiens dont il bénéficie. On avait une opposition nord-sud qu'il fallait éviter, car c'est à cause de cela que nous avons perdu en 2004 ». Pourquoi ne s'est-il pas découvert plus tôt ? « J'ai réfléchi, et puis, plus tôt, on ne connaissait pas les règles exactes de fonctionnement. Il est sain qu'il y ait plusieurs candidats », insiste le député déodatien, qui assure « avoir reçu des coups de fil de tous les départements lorrains pour l'encourager ». Les Vosges ne sont pas une terre infréquentable, fait savoir pour sa part Laurent Hénart : il est invité le 30 janvier à la réunion de circonscription du député François Vannson.

Philippe RIVET
Répondre
M
Franchement, je ne pourrais pas dire...

On en entend tellement peu parler...
Répondre