Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 17:53

Il y a une semaine, une petite moitié de vosgiens (50,2% de participation) se rendait dans les bureaux de vote pour élire leurs Conseillers Généraux. Si la Majorité Départementale gagne au total un siège au soir du second tour,  plusieurs surprises sont venues contredire les pronostics des semaines écoulées.

 

Capture-d-ecran-2011-04-03-a-18.01.08.pngEn premier lieu, le Front National qui avait réussi à se positionner au second tour a confirmé des scores inquiétants : 37% dans les cantons de Fraize et Châtel sur Moselle. Dans certains bureaux de vote, c’est pratiquement un électeur sur deux qui a glissé un bulletin « FN » : à Thaon les Vosges (40,7%), Girmont (40,9%), Chavelot (42,8%), Plainfaing (40,7%). Je confirme l’explication que je tire dans mon dernier article.

 

Capture-d-ecran-2011-04-03-a-18.02.38.pngEn second lieu, la plus grande surprise se trouve dans le canton de Bruyères où Michel Langloix (MD) n’a pas été réélu. Distancé de 124 voix au profit du Maire socialiste de Docelles, Christian Tarantola, je regrette le manque de reconnaissance des électeurs qui n’ont pas su récompenser un homme qui gérait 50% du budget départemental (action sociale).     

 

Capture-d-ecran-2011-04-03-a-17.59.30.png Capture-d-ecran-2011-04-03-a-18.00.05.png En troisième lieu, je déplore les écarts importants entre les candidats des cantons EPINAL EST et MIRECOURT. Dans le canton d’Epinal-Est, Benoit Jourdain, connu pour ses capacités de travail et ses compétences n’a reçu ni la confiance, ni le mérite escompté. L’écart très important (Benoit Jourdain 39,91% - François Xavier Huguenot 60,09%) n’est pas justifié. On retrouve la même configuration dans le cantonde Mirecourt où Nathalie Babouhot  (38,06%) se classe loin derrière le Conseiller Général PS sortant Patrice Jamis (61,94%). Dans ces deux cantons, les deux Conseillers Généraux sortants qui n’ont pas vraiment de bilan sont réélus avec brio… cela paraît incroyable ! Alors ma seule explication relève d’un seul vote sanction contre la politique gouvernementale ; n’en déplaise à M. Thirion...

 

 

 Capture-d-ecran-2011-04-03-a-18.00.33.pngEnfin, j’ai gardé le meilleur pour la fin… Mon ami Simon Leclerc à été élu (57,94%) dans le canton de Neufchâteau face à son rival Jacques Drapier (42,06%). Cette victoire n’est pas vraiment une surprise. Le maire de Neufchâteau a réalisé un formidable travail de terrain pour écouter les attentes des habitants. Le score réalisé dans la seule ville de Neufchâteau (57,7%) constitue un véritable encouragement pour l’avenir au sein de sa ville. Et puis, je tiens à saluer les victoires méritées de Roland Bédel (Saint-Dié Est), Jean-Pierre Florentin (Châtenois), Colette Marchal (Châtel sur Moselle), Dominique Peduzzi (Le Thillot) et Gérard Marulier (Dompaire).    

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Vous devriez récuperer Gbagbo et Kadafi ... voilà des hommes intègres qui pourrait servir notre Beau Pays de France (voilà voilà qu'ca r'commence !!!). Non mais franchement ... vous en avez pas
marre de nous prendre pour des buses ???


Répondre
P

L'écart très important entre MM. Jourdain et Huguenot est parfaitement justifié ! Il est justifié par les électeurs qui en ont décidé ainsi par leurs votes : cela s'appelle la Démocratie mon bon
Monsieur !
Que cela vous plaise ou non, dans une élection, le score à l'arrivée est incontestable, que ce soit une victoire ou une défaite.
Au foot, ce n'est pas après la fin du match qu'il faut se rendre compte qu'il faut marquer plus de buts que l'équipe d'en face !


Répondre
F

J'ai beau être de gauche, je n'irais pas jusqu'à voter pour lui, mais j'avoue avoir acquis un certain niveau d'estime pour Michel Heinrich qui s'est exprimé dans la foulée de ces cantonales, non
pas qu'il jette le trouble sur la majorité présidentielle-départementale-centriste-réformatrice, encore que ça reste à démontrer, mais l'UMP n'a quoi qu'il arrive pas attendu sur M. Heinrich pour
avoir des relations internes "troublées", mais on a retrouvé un personnage avec les valeurs minimum qu'un homme politique se doit d'avoir, qu'il soit de gauche ou de droite.


Répondre
J

Nous en sommes toujours au même point depuis 1981....
Le duel Chirac-Giscard nous donne 14 ans de Mittrand, et sans cesse des conflit internes à la droite nous font perdre.
Et aujourd'hui le duel Faivre-Poncelet donne la commission des finances au PS. Que va donner le duel Parmentier-Boulet à St-Dié pour 2014...Il faudra bien un jour se séparer des hommes qui sèment
les conflits...C'est la meilleure façon de préparer 2012...


Répondre